LE MACARONI CLUB

Le Macaroni Club se présente comme un collectif de cuistot et de cuistote intervenant sur toute sorte de projets qui inclues de la nourriture. Cela va de mise en plage de catering sur des événements culturels, de création de dumpster diner (repas réalisé avec des déchets) ou tout autre type de repas comme les bouffe-tatou (association d'un repas avec sécance de tatouage), mais aussi de construction d'outils lier a la restauration ( fumoir, séchoir, four solaire...).

Équipé d'une cuisine mobile homemade et construite dans un but de réduction des énergies et d'autonomie.

Plus qu'une équipe cuisine , c'est un événement à part entière.

Mais d'où vient le terme "macaroni club", ben de l'Angleterre dans notre cas a nous.

On trouve une description succincte sur Wikipedia :

Le terme de macaroni (ou maccaroni dans la littérature anglaise du XVIIIe siècle) apparaît vers 1770 en Angleterre pour désigner un mouvement de jeunes hommes qui s'habillent de façon extravagante et outrancière. Ce terme par lequel eux-mêmes se dénomment donnera son nom au « club des Macaronis », créé à la même époque à Londres.

Ce mouvement de mode est spontané, éphémère, mais précisément codé, comme tout mouvement de mode et comme le sera au siècle suivant - de façon plus exigeante encore - le dandysme. La pose outrancière du macaroni est obligatoirement affectée, à la limite de l'efféminé. Elle contraste avec le dédain du regard et le flegme du langage. Les contemporains parlent d'une « langueur froide ».

Dès son apparition, le macaroni suscite la satire. Le Oxford Magazine note en 1770 : « Il y a en vérité une sorte d'animal ni mâle ni femelle, une sorte de chose du genre neutre qui vient d'émerger parmi nous. On l'appelle macaroni. Cela parle sans vouloir rien dire, cela rit sans civilité, cela mange sans appétit, cela monte à cheval sans en faire, cela court les filles sans passion. »